La confiance en soi. Clé du bien-être?

par | Déc 15, 2019 | l’Éducation et la parentalité | 0 commentaires

Cette semaine, j’ai décidé d’écrire sur la confiance en soi, suite au visionnage de la vidéo que j’ai publiée hier de Julien Peron. L’expérience avec une élève de l’école où je travaille, ainsi que la discussion avec une autre jeune fille que j’accompagne, m’ont également inspirées.

Tout d’abord, en écrivant cet article, je me suis intéressée à la différence entre confiance en soi et estime de soi. Ce sont bien souvent deux concepts que l’on a de la peine à différencier. En résumé, la confiance en soi dépend de ce que l’on se sent capable de faire. Quant à l’estime de soi, elle dépend de combien on se considère valable. La confiance en soi dépend donc plus de la pratique, de l’action (oser entreprendre des choses); et l’estime de soi d’un sentiment, d’une construction interne (s’aimer).

Pour moi, l’un comme l’autre sont essentiels dans l’éducation. Sans confiance en soi, on aura peur d’affronter certaines situations, on ne se sentira pas en sécurité. Et sans estime de soi, on aura tendance à se renfermer, voire à se laisser dévaloriser par d’autres.

La confiance en soi est parfois mal perçue dans notre société, particulièrement en Europe. Elle peut être associée à de l’arrogance. Selon moi, tout dépend dans quelle mesure et comment on l’utilise.

On constate souvent une nette différence dans la manière d’éduquer entre les pays anglophones et européens. Prenons un simple exemple: un enfant qui monte à un arbre en France ou aux Etats-Unis. Le « attention, tu vas tomber! » de l’un est généralement remplacé par un « bravo, tu as réussi! » de l’autre.

Par la suite, dans le monde adulte, on constate aussi des différences. D’un côté, l’échec est vu comme une « humiliation ». Par exemple, lorsqu’on fait faillite en tant qu’entrepreneur(e). Et de l’autre, cet échec est considéré comme une expérience, un apprentissage qui permet d’avancer.

Selon moi, plus tôt on construit son estime de soi et on acquiert des outils pour avoir confiance en soi, et plus on aura de chances de se sentir bien dans ses baskets, de réussir des choses et d’arriver à surmonter toutes sortes de situations.

Je vous donne ici cinq clés pour vous aider à transmettre cela à vos enfants:

  • 1. Valorisez-les. Pratiquez le renforcement positif. Appuyez sur ce qu’ils font de bien.
    « Je suis fière de toi », « Tu vois tout ce dont tu es capable ».
  • 2. Croyez en vous, montrez l’exemple. Sachez être fière de vos réussites et l’exprimer.

« L’impossible n’existe pas ».

  • 3. Apprenez à vos enfants à ne pas voir les échecs comme une fin mais comme un apprentissage.

« On peut être déçu, mais apprend à tirer le positif de chaque expérience, bonne comme mauvaise ».

  • 4. Transmettez-leur des valeurs fortes, sur lesquelles ils peuvent s’appuyer et par lesquelles ils peuvent voir le monde sous un angle positif.

Par exemple l’amour, la gratitude, la solidarité, l’empathie, le pardon.

  • 5. Apprenez-leur qu’on ne sait jamais tout, qu’on a pas toutes le compétences, mais que plus on expérimente et plus on acquiert de capacités.

« Le sentiment de sécurité vient avec l’expérience », « Il est normal d’avoir peur face à une situation nouvelle ».

J’espère que ces quelques clés vous permettront de renforcer la confiance et l’estime de vos enfants.

Et vous, que faites-vous pour booster la confiance et l’estime d’eux-mêmes de vos enfants? Ou même la votre?

Partager

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Bienvenue

Bonjour! Moi c’est Sarah. Educatrice sociale, spécialisée dans l’accompagnement des adolescents et de leur famille. J’ai décidé lors de mon expatriation à Madrid de créer ma propre activité et d’offrir mes services à tous les parents ayant envie de prendre du temps pour eux, d’évoluer dans leur relation à leur enfant et d’acquérir des outils pour mieux accompagner leur enfant. Je propose aussi d’offrir aux ados des accompagnements rien que pour eux, dans lesquels ils pourront apprendre à trouver leur place et à prendre confiance en eux.

Passionnée depuis toujours par les relations humaines, je crois vraiment que « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », selon la citation de Nelson Mandela.

Le plus populaire