Qui je suis

Bonjour

L’adolescence est depuis toujours une période de vie qui me fascine. Je ne l’ai moi-même pas très bien vécue…plutôt renfermée et mal dans ma peau, j’avais de la peine à trouver ma place. Il me semble que cette période est cruciale, tout autant qu’elle peut être difficile à traverser. Tous les bouleversements physiques et psychologiques qui s’opèrent, en font un âge particulièrement riche en émotions.

C’est aussi l’âge des premiers choix importants, des premières expériences, de la recherche d’identité et de la construction du jeune adulte que l’on sera bientôt.

Crises, disputes, isolement, comportements à risque…Les parents, malgré qu’il se soient préparés à vivre cette période, peuvent se trouver démunis.

Malgré que vous vous soyez préparés…


  • vous vous sentez dépassés et ne savez pas comment aider votre enfant
  • vous êtes vraiment inquiets face à certains de ses comportements
  • vous ne savez plus comment lui expliquer les choses
  • vous avez de la peine à rester zen
Mon objectif est simple, offrir une oreille attentive et un espace ressource, tant à vous parents qu’à vos enfants, afin que chacun retrouve équilibre et sérénité.

 » Si l’on veut améliorer le comportement, il faut d’abord s’occuper des sentiments », Haïm Ginott

Mon histoire

Comment tout à commencé

Je m’appelle Sarah Berseth. Je suis conseillère éducative et familiale, experte auprès des adolescents et de leur famille.

De maman espagnole et de papa suisse, j’ai été bercée entre deux cultures. J’ai vécu en Suisse jusqu’en été 2017. Puis, je me suis lancée dans une nouvelle aventure à Madrid. C’est là qu’est né « Bien dans mes baskets ».

UNE ENVIE DE TOUJOURS

Depuis toute jeune, je sais que je veux travailler pour aider les autres. Petite fille, je rêve de partir en mission dans des pays lointains. Je veux être infirmière. Puis, un peu hypocondriaque et ayant de la peine avec le sang, je me dis que ça va être compliqué !
Ce sont en grande partie mes parents qui me donnent l’envie de mon futur métier. Enfant, nous recevons souvent à la maison des personnes migrantes ou des gens isolés socialement, pour partager un repas ou même comme famille d’accueil. Je suis élevée dans un esprit de tolérance, de refus de l’injustice et des inégalités.

Puis, ma maman commence à travailler dans un centre pour requérants d’asile. Lorsqu’elle me raconte ses journées, tout ce qu’elle vit, toutes ces personnes différentes qu’elle rencontre et ces parcours de vie qui croisent sa route…ça me passionne ! Je me dis : « c’est ça que je veux faire ! ». Son expérience vient confirmer mon envie.

PARTAGE ET RICHESSE CULTURELLE AUPRES DES MIGRANTS

A la sortie du lycée, mon objectif est d’entrer dans une Haute école de Travail social. Pour cela, il faut avoir fait un stage de six mois. Je postule alors dans le centre pour migrants où travaille ma maman, et qui me fait tant rêver. Ayant envie de faire une pause dans les études, je travaille finalement trois ans dans ce centre avant d’entamer mes études.

Cette expérience est très forte. Je suis confrontée à des situations vraiment dures. J’apprends beaucoup sur le tas. Je dois gérer un paquet d’émotions et au final, j’arrive aux études avec, déjà, un bon bagage.

LES ENFANTS ET LES ADOS, UN VRAI COUP DE COEUR

A la fin de mes études, bien que le domaine de la migration m’intéresse énormément, je décide de me diriger dans le travail auprès d’enfants et adolescents en difficulté. J’ai fait des stages qui m’ont beaucoup plu et je suis convaincue que c’est un domaine dans lequel je vais m’épanouir.

Je trouve rapidement un poste dans un foyer accueillant des enfants (6-16 ans), placés par le service de protection de la jeunesse. Ayant des histoires familiales très compliquées, ces enfants ont besoin d’une protection et d’un soin tout particuliers. Le contexte difficile dans lequel ils grandissent, amènent bien souvent à des comportements inadéquats, une gestion des émotions troublée et des apprentissages plus difficiles. J’apprends énormément à travers cette première expérience, tant auprès des enfants, que des familles et des nombreux professionnels avec qui l’on collabore.

MON VOYAGE EN AMERIQUE DU SUD, LA REALISATION D’UN REVE

Après un an et demi, je décide de quitter ce poste pour réaliser un de mes rêves : partir en voyage à la découverte de l’Amérique du Sud ! Début 2011, je décolle donc direction Rio de Janeiro pour 11 mois de vadrouille, sac au dos, à travers toute l’Amérique latine.
Ce voyage est évidemment extrêmement enrichissant, plein d’aventures, de belles rencontres et aussi… de remises en question. Loin de mon confort, de mes amis, de ma famille et de mes repères, ce n’est pas toujours simple. Mais ça me permet de grandir. Je reviens plus forte, plus mature et encore plus décidée à poursuivre sur la voie que j’ai choisie.

UNE ECOLE TRES SPECIALE

A mon retour, je commence à travailler dans une école spécialisée avec internat. Un des aspect qui m’a particulièrement attirée dans ce poste, est le travail pluridisciplinaire qui se fait autour de l’enfant au sein même de l’établissement. Enseignants, éducateurs et thérapeutes travaillant main dans la main, avec un regard pluriel, pour accompagner au mieux les enfants.

Une majorité d’enfants souffrent de troubles du comportement et de la personnalité importants. Ceci est plutôt nouveau pour moi, mais c’est ce que je recherche. Je souhaite en apprendre plus, me former, acquérir de l’expérience auprès de ces enfants-là.

Cette institution n’a pas de critères d’entrée, elle accepte presque toutes les situations. Sa philosophie est que l’on peut toujours offrir quelque chose à un enfant. Quelques soient ses comportements ou difficultés, il a droit à un accompagnement positif et bienveillant. Cette façon de voir me parle vraiment!

Je peux, au travers de cette expérience, travailler de manière créative, en mettant en avant mes atout personnels, comme par exemple, mon intérêt pour le sport et les arts martiaux, mon amour de la nature ou encore ma passion des voyages.

L’IMPORTANCE DU TRAVAIL AVEC LES FAMILLES

Lors de ces deux premières expériences professionnelles, l’accompagnement des enfants est évidemment au centre, mais il comprend aussi un travail important avec leurs familles. Leur adhésion au projet, et leur capacité à avancer de leur côté sont essentiels au bien-être de l’enfant.

Je considère que chacun a son rôle à jouer. Je ne peux accompagner correctement un enfant que si les parents sont parties prenantes.
De plus, je suis convaincue que pour qu’un enfant aille bien, il faut que son parent aille bien également. Il est donc parfois important de faire un travail individualisé avec les parents pour qu’ils puissent à leur tour être au plus près des besoins de leur enfant.

D’autre part, parfois, le parent a besoin d’un espace ressource où il peut déposer ses doutes, ses moments de colère ou d’impuissance. J’ai souvent eu l’occasion de jouer ce rôle auprès des parents.

L’EXPATRIATION ET L’ECLOSION DE MON PROJET

Bien que j’adore mon travail, je décide en juillet 2017, de partir m’installer à Madrid. Je fais ce choix avant tout par amour, mon chéri étant madrilène. Mais cela est mûrement réfléchi. Après plus de 5 ans au même endroit, j’ai besoin de changement !
Je souhaite rester dans le même domaine, qui me passionne, mais l’aborder sous un angle différent. Donc, lorsque l’idée de partir vivre à l’étranger se présente, je me dis que c’est aussi l’opportunité de me lancer un nouveau défi.

Dès le départ, je sais que je veux créer quelque chose à moi, qui me ressemble et me fait vibrer. Je prends une coach pour m’aider dans mon cheminement et la construction de mon activité. Et c’est vraiment un plus ! J’apprends énormément avec elle, je fais ressortir le meilleur de moi, je me structure et j’acquiers aussi de nouvelles connaissances.

Au fil de l’accompagnement, mon projet prend forme. Je décide de mettre à profit toutes mes expériences de vie et professionnelles pour proposer aux familles en difficulté des accompagnements sur mesure.

AUJOURD’HUI… JE SUIS « BIEN DANS MES BASKETS »

Aujourd’hui, je vis d’une activité qui me correspond complètement et qui me fait vibrer tous les jours. J’ai créé « Bien dans mes baskets » et je souhaite vraiment que mes compétences puissent servir au plus grand nombre.

Je veux que parents et ados arrivent à mieux communiquer, que les uns et les autres acquièrent des outils pour mieux comprendre ce qui se passe en eux, et dans leurs interactions. Mon but est d’aider chacun à se sentir mieux, à trouver leur place et un équilibre de vie.

L’écoute active, la gestion de conflit, l’accompagnement à la parentalité et l’éducation positive sont à la base de mon activité. Je propose des accompagnements individualisés mais je veux aussi être créatrice de changements au niveau du système d’éducation de manière plus large. Je souhaite que le développement personnel et la relation à l’autre soient des objectifs éducatifs en soi !

Avec « Bien dans mes baskets », j’offre un espace dédié aux parents et un autre réservé aux enfants/ados. L’écoute est au centre de mon activité. Ces espaces ressources doivent permettre à chacun de prendre du temps pour soi, de libérer la parole et d’acquérir différents outils. L’objectif étant de prendre confiance en soi, de mieux communiquer et que chacun puisse s’épanouir au sein de la famille et également hors de celle-ci.
En parallèle, je propose aussi des ateliers de groupe pour les parents ou les ados qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences, échanger et aller vers le futur plus sereinement.

Bon à savoir

5 faits sur moi

Passionnée de voyages

J’adore voyager ! Je crois que je pourrais passer ma vie entière en voyage. Découvrir de nouvelles cultures, partager avec les gens, admirer de splendides paysages…C’est tellement riche ! J’ai appris tellement au cours de mes voyages. Sur les autres, mais surtout sur moi. C’est un véritable moyen de se découvrir et de grandir.

Mon coin de paradis : la Galice

Depuis petite, je viens chaque été en Galice, au nord de l’Espagne. C’est la terre d’origine de ma maman. Un petit village de pêcheur, au bord de l’Océan Atlantique. Mon meilleur endroit pour me ressourcer. Vous risquez de m’en entendre parler !

La danse, un de mes plaisirs

J’adore les danses latines, salsa, bachata, merengue,…Je ne suis de loin pas une pro, mais quand je danse, j’oublie tout ! Un pur moment de bonheur. Et quand je vois d’autres danser, quand je vois des spectacles de danse, je suis hypnotisée, transportée. Un vrai plaisir car en plus, la danse uni les gens.

Une cause importante pour moi : les migrants

Lorsque j’étais enfant, nous accueillions des migrants à la maison. Puis, j’ai travaillé auprès d’eux. Certains sont devenus de bons amis. Et je ne peux accepter le sort qu’il leur est souvent réservé. Traités comme des sous-hommes, mourant en Méditerranée ou aux différentes frontières, souffrant dans des camps,…Ca me révolte! Chaque homme a droit à une vie digne, quelque soit son origine.

"Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une"

Un livre que j’ai adoré! Prêté par une de mes clientes, il m’a vraiment inspiré. Il est léger, facile à lire et rempli de positif ! Un condensé de développement personnel, mais sous forme d’histoire romancée. Le top!